31 janvier 2008

Réflexion 7

La mort de Heath Ledger a eu pour effet, en plus du fait de me choquer et de m’attrister, de renforcer un sentiment que je trouvais déjà suffisamment présent: ce que presque tout le monde perçoit comme étant une avancée dans la vie, trouver un job, s’installer avec la personne que l’on aime et qui nous aime, fonder une famille, je ressens cela comme une fin en soi, la fin d’une époque que je n’ai aucune envie de quitter et pour autant, j’aimerais trouver un job sympa, pas trop loin de chez moi, avec des horaires qui ne soient pas contraires à mon rythme de vie, rencontrer quelqu’un avec qui je pourrais faire ma vie et avoir des enfants.

C’est un sentiment plus fort que moi, mélange de refus du changement et de négation de l’inéluctabilité de la fuite du temps. Le fait que Heath Ledger soit mort à mon âge fait que la brièveté de la vie me semble, c’était déjà le cas avant, mais plus encore maintenant, d’une cruauté sans nom. Bien que je sais qu’il y a une multitude de vies qui nous attendent après celle-ci, je trouve qu’il est cruel de devoir mourir après un temps aussi court (tellement trop court pour certains), un temps qui n’en laisse pas pour nous permettre de le prendre et de faire les choses que l’on voudrait faire, comprendre les lois de la nature et notre nature d’être humain, et donc, par conséquent, perfectible. Le temps qui nous est accordé pour chaque vie ne nous permet qu’une évolution ultra limitée et ce n’est que par la somme de toutes les évolutions successives que nous pouvons espérer atteindre une élévation spirituelle suffisante que pour nous permettre d’aider les autres à l’acquérir aussi. Peut-être, et même probable, que je sois de ces idéalistes qui veulent le bien des autres, avant même de vouloir le leur et qui savent pourtant que charité bien ordonnée commence par soi-même et que c’est en s’aidant soi-même que l’on pourra aider les autres, mais dont l’impatience fait que nous mettrions la charrue avant les boeufs. La vie est un don trop précieux et cela me fait penser à cette phrase de Balian (personnage principal de "Kingdom of Heaven", interprété par Orlando Bloom) qui, parlant de la vie des gens qui vivent sous son autorité, dit: quel genre d’homme serais-je si je ne tentais rien pour l’améliorer?

17:14 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

23 janvier 2008

Qui sera le prochain?

Après Brad Renfro le 15 et Heath Ledger hier, qui sera le prochain acteur de talent de moins de trente ans à succomber en ce mois de janvier 2008?

Qu’est-ce qui fait que des acteurs aussi talentueux périssent aussi jeunes? Brad Renfro, ça m’a fait de la peine, il est plus jeune que moi en plus, mais Heath Ledger, ça m’a fait encore plus de peine parce qu’il avait mon âge. Mourir jeune et faire un beau cadavre, c’est pas dans mes plans et si ils aimaient la vie, pour Renfro je sais pas, mais pour Ledger tout semble indiquer que c’était le cas, ça ne devait pas être dans leurs plans non plus.

Cela rappelle, tristement hélas, que la vie est courte et qu’il faut en profiter au maximum parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait.

17:47 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

20 janvier 2008

Idée fixe 1

J’ai dans la tête, depuis des années déjà, une virée en bagnole. Je ne sais pas où on va, je ne sais pas qui conduit, je ne sais pas avec qui je suis, mais nous sommes à trois et je me sens bien, en sécurité, je ne souhaite pas être ailleurs.

Cette virée se passe toujours sous un temps clément, du soleil et quelques nuages, une belle journée sans pluie. La route semble interminable, dans les campagnes du Canada. L’important ne semble pas être le lieu où l’on se rend, mais le voyage en lui-même.

Je ne sais pas si cette virée en bagnole se réalisera un jour, mais si elle ne se réalise pas, je sais qu’elle me hantera, comme un rêve récurrent dont la matérialisation nous semble inexplicablement nécessaire, même si elle n’a rien de vital.

16:19 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

13 janvier 2008

Des instants 1

Je suis en slow motion ces derniers jours, que les choses se passent très bien (jeudi surtout, samedi) ou très mal (vendredi) ou indifféremment (mardi, mercredi). Emotionnellement et nerveusement, c’est très fatigant ce genre de montagnes russes, cent fois plus qu’une journée ordinaire.

Pourtant, et bien que j’aspire à me reposer tellement je suis crevée, je vivrais bien un nouveau jeudi ou un nouveau samedi et bien sûr, cela va de soi, j’espère ne jamais revivre un autre jour comme celui de vendredi (voir quelqu’un qu’on aime souffrir et hurler tellement c’est violent et ne pouvoir rien faire pour soulager cette douleur, c’est quelque chose de désespérant et qui me met en colère ; devoir aller aux urgences pour qu’un médecin voit son état et qu’une infirmière (qui a plus que largement insinué que les cris et se tordre de douleur c’était exagéré) lui fasse une piqûre qui puisse apporter un soulagement certain, même si cela n’a pas supprimé la douleur).

Peut-être que ce dimanche sera une journée tranquille, qui me permettra de recharger mes batteries, j’en ai bien besoin si je veux être en forme lundi, pour commencer cette nouvelle semaine.

11:43 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

03 janvier 2008

Réflexion 6

Je me fous pas mal de la vie privée des gens (c’est d’ailleurs un terme très mal à propos, de quoi est privée la vie des gens? N’est-ce pas Clément?), mais il y a une info qui m’a interloquée, non pas pour l’info en elle-même, mais pour le moment auquel elle est arrivée.

Jodie Foster, dont j’admire la carrière, a levé le voile quant à son orientation sexuelle dans un discours en décembre. Avec tout le mystère qu’il y avait eu à propos de ses deux grossesses, ce n’est pas une surprise. Je trouve que c’est triste d’attendre d’avoir 45 ans pour assumer publiquement ce que l’on est, d’autant que cela n’enlève rien à ce qu’elle est ni à son talent d’actrice. Ce n’est pas une tare, cela ne fait pas d’elle une mauvaise personne ni une mauvaise mère, même si c’est quelque chose qui ne regarde personne d’autre qu’elle et la personne avec laquelle elle partage sa vie.

J’espère que cela ne lui nuira pas pour la suite de sa carrière, les américains sont tellement puritains à propos de ces choses-là.

12:40 Écrit par The Fool | Commentaires (0)