20 janvier 2008

Idée fixe 1

J’ai dans la tête, depuis des années déjà, une virée en bagnole. Je ne sais pas où on va, je ne sais pas qui conduit, je ne sais pas avec qui je suis, mais nous sommes à trois et je me sens bien, en sécurité, je ne souhaite pas être ailleurs.

Cette virée se passe toujours sous un temps clément, du soleil et quelques nuages, une belle journée sans pluie. La route semble interminable, dans les campagnes du Canada. L’important ne semble pas être le lieu où l’on se rend, mais le voyage en lui-même.

Je ne sais pas si cette virée en bagnole se réalisera un jour, mais si elle ne se réalise pas, je sais qu’elle me hantera, comme un rêve récurrent dont la matérialisation nous semble inexplicablement nécessaire, même si elle n’a rien de vital.

16:19 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.