16 octobre 2007

Réflexion 5

Je regarde ce cadre représentant la Vierge et l’enfant Jésus que ma mère a voulu voir accroché dans le salon. Le paradoxe est que ma mère croit à la théorie de l’évolution et cette représentation religieuse est ce qui la nie le plus.

Je peux comprendre que l’on puisse avoir besoin de supports, ils ont quelque chose de rassurant, mais je ne comprends pas que l’on puisse croire à deux choses opposées. On croit à l’une ou on croit à l’autre, mais pas aux deux en même temps.

Je crois en la théorie de l’évolution et je crois en une force supérieure, Dieu, le Grand Architecte, Allah, peu importe le nom qu’on lui donne, mais pas en la religion catholique et cette croyance selon laquelle Adam et Eve seraient les premiers humains sur Terre.

Je porte deux chaînes en permanence, l’une avec une croix et l’autre avec le sceau de Salomon, sans pour autant appartenir à l’une ou l’autre de ces religions. Et il n’y a pas que moi qui porte ces deux symboles. Avant l’ouragan Katrina, Mr T les portait aussi, en plus de ses innombrables colliers (il a tout retiré par solidarité avec les victimes). Les croix étaient portées par les Egyptiens avant même que les chrétiens ne mettent les pieds dans leur pays, on pourrait disserter longtemps sur leur origine.

Esthétiquement, cette représentation de la Vierge et l’enfant Jésus est plus belle que la plupart de celles que l’on voit habituellement et pour ma part, je m’en tiendrai à cet aspect des choses.

09:57 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

06 octobre 2007

Délire scriptural 1

La ville coule comme une encre dans le bleu du désert.

Les étoiles sombrent dans la douce insolence de l’automne.

J’ai posé la main sur l’ombre de mon lendemain.

Un dragon de silence a percé les murs de ton indifférence.

Le soleil a tiré ses millions de langues au ciel diaphane.

Je glisse sur le vent aux forêts de symphonies.

La vie se marche vers l’éternelle amphore du devenir.

18:48 Écrit par The Fool | Commentaires (0)