20 septembre 2007

Réflexion 4

Qu’est-ce qui est le plus difficile à supporter? Laisser la personne que l'on aime s'en aller pour qu'elle puisse vivre sa vie ou l'avoir près de soi en l'empêchant de faire ce qu'elle veut (ce qui la rend malheureuse et donc, nous aussi)?

J'ai depuis longtemps fait mon choix et je vis avec ce manque, qui est une plaie béante. Priver quelqu'un de sa liberté n'est pas aimer la personne pour ce qu'elle est, mais l'aimer pour soi-même, égoïstement.  

Aimer quelqu'un avec qui on ne peut pas être serait le pire des calvaires si la perspective des vies prochaines n'existait pas, si tout se jouait dans cette seule vie. Heureusement, ce n'est pas le cas et l'infinité de possibles qui s'offrent à nous est ce qui rend cette souffrance supportable, parce qu'éphémère par rapport à l'éternité du futur.

12:03 Écrit par The Fool | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.